Le café éthique du collectif Malatesta

Le café éthique du collectif Malatesta

Le café Malatesta est une jeune réalité née à Lecco par un groupe de jeunes qui ont su mettre en place une filière d'importation et de torréfaction de café alternative à celle de la grande distribution et basée sur des principes d'éthique et de respect de l'environnement. Le café est cultivé de manière biologique par des campesinos qui travaillent selon des méthodes traditionnelles et dans des conditions de travail décentes.Le café est importé en cherchant un contact direct avec les producteurs, de la Colombie aux communautés zapatistes du Chiapas. Le collectif Malatesta parvient à créer des revenus et du travail sans spéculer sur les personnes et l'écosystème, apprenons à mieux connaître cette belle réalité.

L'histoire du projet

L'idée du café Malatesta a pris forme en 2011 à Lecco, au sein du groupe d'achat solidaire "La Comunità della Sporta". Au fur et à mesure que le nombre d'associés augmente, Gas di Lecco décide de louer un entrepôt pour stocker ses achats, où se retrouvent par hasard des torréfacteurs artisanaux inutilisés. En voyant ces machines, l'idée se pose de mettre en place une réalité économique qui peut être source de revenus et donc donner du travail mais aussi poursuivre des valeurs d'équité. La volonté est de prêter attention non seulement à la culture du café, comme c'est déjà le cas dans les projets de commerce équitable, mais à l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, qui comprend également l'importation, la torréfaction et la distribution. Le projet concerne donc toute la chaîne de production alternative du café, du travail agricole à la torréfaction. C'est ainsi qu'est né le collectif Malatesta qui loue des machines de traitement du café et a commencé à expérimenter, en commençant par la fourniture du sac à provisions au groupement d'achat Lecco, puis en se développant à d'autres GAS. Pour trouver le café vert à utiliser en torréfaction, le collectif commence par s'appuyer sur des réalités similaires comme le Caffè Libertad à Hambourg et la coopérative Shadilly des Marches. Avec eux, le café est importé de projets de solidarité au Chiapas, au Honduras, au Guatemala et en Ouganda.

En 2014, l'expérience de Malatesta en matière d'importation directe de café vert a également commencé, qui sélectionne du café de Colombie. La relation directe avec ceux qui cultivent permet une meilleure compréhension des réalités sociales impliquées et conduit au soutien. Le café colombien torréfié par Malatesta vient de Cauca, une région pauvre avec des problèmes économiques causés par des conflits internes.

La connaissance directe est également un principe visant les réalités qui soutiennent Malatesta en Italie avec l'achat, offrant la possibilité de visiter le laboratoire de torréfaction et de rencontrer en personne les groupes d'achat et les différentes réalités qui soutiennent le projet. Le consommateur n'est pas simplement un acheteur, mais soutient une chaîne d'approvisionnement dont il connaît et partage les actions et les objectifs.

Le collectif Malatesta envisage de se développer, de créer plus de travail et d'améliorer encore la phase de torréfaction de la torréfaction, ainsi que de développer des contacts plus directs avec les producteurs, notamment en promouvant des initiatives de solidarité. Il y a aussi l'idée de développer un modèle d'autocertification participative qui peut être une garantie même pour les petites entreprises qui n'ont pas accès aux certifications institutionnelles.

Principes fondamentaux du café Malatesta

  • Création de revenus issus du travail manuel et intellectuel et en aucun cas de bénéfices ou revenus incompatibles avec la participation et l'engagement au projet collectif.
  • Transformation des matières premières produites dans des conditions de travail et sociales dignes, avec une attention particulière pour les petites entreprises sans accès à la certification internationale du commerce équitable.
  • Transformation de matières premières produites dans le respect de l'environnement et du territoire avec des méthodes d'agriculture biologique, en recherchant des relations de confiance avec des petits producteurs sans accès à la certification reconnue Bio / Bio.
  • Partage commun, à travers une pratique constante d'assemblage, des choix et des voies que le projet entreprendra, rejetant la formation de dynamiques descendantes et autoritaires.
  • Recherche constante de comparaison et d'échange avec les réalités qui entendent promouvoir la culture et la pratique de la solidarité, du mutualisme et de l'autogestion.

Culture de café vert

Le choix du collectif est de travailler exclusivement avec des producteurs qui garantissent des conditions de travail décentes, vérifiant personnellement par la connaissance directe, évitant les commerçants internationaux qui visent à marginaliser les profits même lorsqu'ils ont affaire à des produits «éthiques».

Le café vert importé de Malatesta est toujours cultivé avec des méthodes naturelles, suivant les principes de l'agriculture biologique et respectant l'environnement. Les baies de café sont cueillies manuellement par les campesinos, sur des plantes cultivées en montagne à l'ombre de la forêt, préservant la biodiversité et évitant les cultures intensives.

La torréfaction

Pour obtenir un café de haute qualité, il est essentiel de s'occuper de la phase de torréfaction, qui est réalisée avec une machine à tambour rotative traditionnelle. Le résidu de la torréfaction du café est très utile pour l'agriculture car c'est une substance à forte rétention d'eau, c'est pourquoi il est mis à la disposition des petits horticulteurs locaux. Après torréfaction, le café est stocké dans des silos puis conditionné en origine unique ou en mélange.

Où trouver du café Malatesta

Malatesta propose son café en sachets de 250 grammes pour le moulu et 1 kg pour le café en grains, vous pouvez acheter du café directement au laboratoire de Galbiate (Lecco) via Ettore Monti 23, ou en visitant le site caffèmalatesta.org pour trouver des débouchés ou des événements auxquels le collectif participe. Les propositions vont du 100% Arabica aux mélanges entre Arabica et Robusta, il y a aussi un café à la cardamome moulue qui soutient les projets pour la Palestine de l'association Casa della Pace et un 100% Arabica décaféiné, toujours bio et solidaire.


Vidéo: Les anarchistes individualistes