Le jardin anglais en août: journée portes ouvertes, récoltes et nouveaux mots

Le jardin anglais en août: journée portes ouvertes, récoltes et nouveaux mots

L'histoire du jardin de Lucina en Angleterre continue. À la fin de l'article, vous trouverez les liens pour lire également les épisodes précédents.

Nous sommes arrivés Fin août. Les jours deviennent de plus en plus courts et, au moins ici en Angleterre, nous commençons déjà à respirer air d'automne. Le mois d'août n'a pas été un mois doux. A l'exception de quelques jours vers la fin du mois où il faisait très chaud (apparemment un record! On passe d'un extrême à l'autre ici!), Il y a eu températures plutôt basses en général et beaucoup de pluie, à tel point que je n'ai pratiquement jamais eu à arroser le jardin.

Hourra! Un des rares avantages d'une météo sombre et imprévisible en Angleterre! En anglais, il y a un dicton: Chaque nuage a une ligne argentée, c'est-à-dire que chaque nuage est recouvert d'argent, ce qui signifie que même les choses qui semblent négatives peuvent entraîner quelque chose de positif. C'est peut-être l'équivalent de l'italien: "tous les maux ne sont pas nuisibles". Très approprié comme phrase, étant donné que je parle de pluie. Eh bien, vous devez vous consoler d'une certaine manière lorsque vous ne pouvez pas compter sur le temps!

La mythique journée portes ouvertes

Samedi 10 août dans le lotissement Hummerksnott il y avait la traditionnelle et mythique journée portes ouvertes. Ce jour-là, il devait pleuvoir toute la journée mais heureusement, à l'exception de quelques gouttes, le temps a tenu. Il n'y avait pas de beau soleil et de ciel bleu que nous espérions, mais au moins l'averse a été évitée. Il y a de quoi être reconnaissant car il n'y a rien de plus désagréable que de passer un après-midi dehors sous l'eau qui coule. Mais qu'est-ce que cette journée portes ouvertes? Comme cela se fait déjà pour les écoles et les universités, c'est l'occasion de visiter des lieux, les jardins de l'association dans le cas précis, qui ne sont normalement pas ouverts au public. Évidemment, je ne connaissais son existence que cette année, mais c'est un événement qui se déroule en août depuis de nombreuses années.

Ce jour-là, les portes sont ouvertes (les jardins sont clôturés et verrouillés et ne sont normalement accessibles qu'aux locataires) et divers événements tels que la pêche caritative et la vente de produits du jardin sont organisés. Il y avait beaucoup de légumes et de fruits que les gens pouvaient acheter à des prix très bas, donnés par de vrais jardiniers, c'est-à-dire des gens super expérimentés qui ont des parcelles gigantesques et produisent des tonnes de choses. Par exemple, comme vous pouvez le voir sur la photo, il y avait littéralement brouettes de rhubarbe à vendre.

Vous pourrez ensuite acheter des confitures maison et du miel d'abeilles dont les ruches sont situées près de l'entrée. L'un des événements prévus était l'explication par les apiculteurs du fonctionnement des ruches. Il y avait aussi une visite guidée des jardins où un très gentil monsieur a raconté l'histoire de ces jardins.

La parcelle appartenait autrefois à la riche famille Quaker appelée Pease qui l'a utilisé comme potager / verger personnel. Ils ont même cultivé des plantes exotiques telles que des ananas et des oranges dans les serres chauffées qui y existaient autrefois. Une histoire vraiment fascinante! Si quelqu'un souhaite lire l'histoire en anglais, voici un article paru dans le journal local il y a quelques années.

Evidemment, il y a aussi la possibilité de prendre une bonne tasse de thé ou de café et de manger un morceau de gâteau (régulièrement fait maison) tout en se relaxant sur l'herbe. Bref, c'est une journée très agréable pour petits et grands. En guise de contribution personnelle, en plus de faire l'un des gâteaux susmentionnés, j'ai fait don de certaines de mes «créatures» mosaïques à vendre (des abeilles, des escargots et des libellules). Le produit a servi à reconstituer le fonds commun de placement. Toutes les petites choses aident!

À la fin de la journée, ils étaient là les récompenses officielles. Vous souvenez-vous que le mois dernier je vous ai dit que j'avais remporté le troisième prix de la nouvelle génération? Eh bien, je l'ai finalement eu mon prix: 10 livres! Évidemment immédiatement passé sur le miel et divers produits. ;-)

Mon père, qui suit mon blog avec intérêt, m'a rappelé que mon arrière-grand-mère Lucia était une jardinière talentueuse. Elle possédait également un potager qu'elle entretenait avec beaucoup de passion et vendait ses produits sur le marché. En temps de guerre, sa capacité à cultiver des légumes était vitale pour la famille. J'ai peut-être hérité de certains de ses gènes. Qui sait!

Mises à jour du jardin

Mais laissez-moi vous mettre à jour sur mon jardin.

En août, j'ai finalement commencé à ramasser des légumes en grande quantité. Par exemple pour tout le mois Zucchini (qui ralentissent seulement maintenant), haricots verts et blettes / épinards à volonté. Trop souvent. Je me demande ce que les gens qui ont des jardins quatre fois plus grands que moi font de leurs légumes. Evidemment, continuer à manger les mêmes légumes peut être un peu répétitif alors j'essaye de varier le menu et l'utilisation différentes recettes.

Avec les épinards / blettes, j'ai fait des pizzoccheri, des boulettes d'épinards, un gâteau pasqualina et une tarte grecque aux épinards, feta et pâte filo appelée spanakopita. Avec des courgettes, des omelettes, de la ratatouille, des risottos et diverses soupes, j'ai essayé de faire une confiture de gingembre qui était un délice (et qui aurait pensé ça?).

Avec les haricots verts, j'ai plus de mal à penser à des recettes originales. Je les ai mis dans des pâtes au pesto avec des pommes de terre mais des recettes intéressantes et nouvelles sont nécessaires pour les utiliser. Quelqu'un a des suggestions?

J'ai aussi commencé à ramasser les premières tomates bien que la plupart soient encore verts. J'avais planté trois variétés différentes. Une de ces tomates produites qui pourrissent rapidement pour une raison étrange (je pense que c'est ce que Orto da Grown dans la section consacrée aux problèmes de tomates décrit comme la pourriture apicale). Les petits plants de tomates par contre (une variété orange) semblent plus heureux. Je dois dire que malgré le manque de soleil, ceux que j'ai mangés ont bon goût. Certaines feuilles de tomates ont été affectées par le mildiou (ou du moins je pense que c'est ce que c'est, à en juger par leur apparence) mais je les ai immédiatement coupés et éliminés et pour le moment j'ai réussi à contenir les dégâts: sauf pour quelqu'un, pour l'instant les tomates cerises ont été sauvées. J'espère pour le meilleur. La seule chose que je n'ai pas fait et que j'aurais dû faire était de brûler les feuilles malades.

J'ai tout mis sur le compost mais je n'ai lu que plus tard que c'est une erreur car ça le contamine donc un de ces jours je devrai le vider.


Au moment où les plants de framboisiers produisent une quantité improbable de fruits. Et bienvenue! J'aime cela. Chaque fois que je vais au jardin, je rentre à la maison avec un joli panier. Si on pense au prix qu'ils ont dans les supermarchés, on comprend tout de suite qu'ils sont un trésor à avoir dans un potager! Ces deux derniers jours, j'ai collecté plus d'un kilo alors j'ai décidé de faire de la confiture. Impossible de battre la confiture de framboises maison. Vraiment super!

Je ne sais pas quoi faire pour contenir la citrouille Marina di Chioggia qui se transforme en une plante / monstre digne du film Alien. Devenu gigantesque et malgré les coupures, il continue de produire de nouvelles feuilles. Il pousse de 10 cm. par jour! Remarque: les deux seules citrouilles qu'il avait produites pourrissaient à cause de la pluie. Donc pour l'instant il n'y a que du feuillage. J'attends patiemment de voir si une citrouille naîtra aussi. Pour l'instant, je ne vois que des fleurs mâles. Et part! Les deux usines de courge butternut au lieu de cela, ils ont "accouché". Je mets des dieux briques sous les bébés pour les empêcher de toucher le sol et de pourrir aussi, une astuce lue quelque part. Je vous enverrai quelques photos le mois prochain.

D'autres plantes qui poussent très bien sont celles de blé. Il est évidemment trop tôt pour ramasser les épis mais les conditions sont réunies.

LA les choux-fleurs continuent d'être très décevants. Ils ne me donnent aucune satisfaction. Soit ils ont produit quelque chose de constipé qui ressemble vaguement à un chou-fleur, soit, dans le cas d'une rangée entière (j'en ai deux), ils n'ont produit que des feuilles qui ont été immédiatement grignotées par divers parasites. Pour l'instant, je les laisse dans le sol comme plantes sacrificielles. Si les insectes les attaquent, peut-être laissent-ils les autres légumes seuls, non?

Dans les espaces laissés par les pommes de terre, les betteraves et les oignons, j'ai replanté d'autres betteraves, ainsi que quelques plants de chou frisé, brocoli, une autre variété d'épinards et de blettes arc-en-ciel (pour remplacer celles que j'ai dû déraciner en juillet car elles étaient toutes montées en graine) qui sont toutes des plantes qui poussent même en hiver. Je dois penser au futur et aux mois froids, non? Au lieu de cela je continue refuser de faire pousser des choux, ce qui semble le choix le plus logique puisque je suis légumes d'hiver par excellence. Non, merci!

Nouveaux mots

L'une des nombreuses choses que j'ai apprises en m'occupant du jardin a été beaucoup de nouveaux mots italiens que je ne connaissais pas. Peut-être que je les connaissais en anglais mais, comme la réalité des jardins était quelque chose qui m'était étranger quand je vivais en Italie, je n'avais pas la moindre idée de l'équivalent de certains mots dans ma langue. Nous ne parlons évidemment pas de mots courants comme élagage ou fertilisation ou creusage. Pour vous donner un exemple, je connaissais la catégorie des légumes appelés brassica en anglais (c'est-à-dire chou, brocoli, chou-fleur, etc.) mais je ne savais pas qu'en italien ils s'appellent crucifère.

Pour ma défense, en parlant de mots résolument plus techniques, quelle personne «normale» a déjà entendu parler de pourriture apicale ou de mildiou? Ou savez-vous ce qu'est l'altica? Ou que signifie tailler, désherber ou tasser?

Le mot qui remporte le prix du terme le plus bizarre et je dirais presque drôle est celui d'enlever ou d'enlever leurs rameaux axillaires (pousses latérales en anglais). Sérieusement? Cela ressemble presque à un terme avec un fond sexuel ...Mais qui invente ces mots?

Cependant, aucun membre de ma famille (et ils vivent tous en Italie) ne savait ce que signifiait enlever un plant de tomate. Il y a donc de l'espoir! En attendant, je remercie Matteo et son fantastique potager qui m'apprennent non seulement à cultiver des légumes de manière biologique, mais qui élargissent également mon lexique en me faisant apprendre une toute nouvelle terminologie fascinante qui m'était complètement inconnue. Jusqu'à la prochaine fois…


Vidéo: Le jardin anglais par Peter Greenaway Bonus du DVD Jardins, Paradis des artistes